Soirée réussie à la Cinémathèque québécoise : Sortir de l’écran/Spoken Screen

Le 4 mars 2011, à la salle Normand-McLaren de la Cinémathèque québécoise, c’est dans une salle bondée que l’artiste Manon De Pauw et le collectif Audiotopie ont signé une nouvelle édition de la série de performances médiatiques Sortir de l’écran/Spoken Screen.

Manon de Pauw a ouvert la soirée avec la collaboration du danseur Pierre-Paul Ouellette. Son Récit-collage, La matière ordinaire – terme scientifique qui définit les structures visibles et lumineuses de l’univers – a fait voyager le public entre l’atelier et le cosmos. Le dispositif scénique, un simple écran de mylar, devenait tour à tour espace de projection, de réflexion, d’introspection et de jeu. Les artistes manipulaient en direct des objets sous le regard des spectateurs et leurs actions s’accompagnaient de textes, d’images fixes et en mouvement, d’extraits web et de divers dispositifs d’éclairage.

Avec une proposition esthétique tout à fait différente, le collectif Audiotopie a improvisé une trame musicale à partir du site web Bêta-cité, un projet de cartographie audiovisuelle interactive produit durant une résidence de création à l’Agence TOPO. En utilisant notamment les outils de création sonore incorporés au site web, les musiciens Etienne Legast et David Martin ainsi que le vidéaste Éric Anglade ont su donner une couleur sonore et visuelle inédite aux parcours guidés des quartiers de Montréal explorés dans Bêta-cité.

Bêta-citéSortir de l’écran/Spoken Screen, une série à suivre…